Permis de conduire boîte automatique

Sommaire

Encore peu connu en France, le permis B à embrayage automatique – ou permis BEA ou BVA – n’est pas seulement réservé aux personnes en situation de handicap. Accessible à tous, ce type de permis permet de conduire sans avoir à passer manuellement les vitesses du véhicule au cours de la conduite.

On vous en dit plus.

Pourquoi choisir le permis de conduire boîte automatique ?

Une voiture automatique ne dispose pas de pédale d’embrayage, mais seulement de celles de l’accélérateur et des freins. Ainsi fait, ce véhicule présente plusieurs avantages :

  • Lors des démarrages en côte, aucune manipulation n'est nécessaire.
  • Aucune vitesse ne doit être passée puis rétrogradée.
  • Ces véhicules ne calent pas.
  • Le conducteur est plus attentif, calme et prompt à réagir à son environnement.

Bon à savoir : le choix d’une boîte de vitesses automatique peut ne pas être disponible sur certaines marques automobiles et dans certaines auto-écoles.

Ces boîtes de vitesses se déclinent selon 3 modes distincts : automatique, séquentiel, robotisé.

À noter : le choix d’un tel type de boîte de vitesses peut parfois donner l’impression que le véhicule manque de reprise, contrairement aux boîtes classiques.

Permis de conduire boîte automatique : quelle réglementation ?

Le permis à embrayage automatique ne concerne que les voitures dotées d’une telle boîte et présentant les conditions suivantes :

  • Elles n’excèdent pas 3,5 tonnes de poids total autorisé en charge (ou PTAC).
  • Elles sont affectées aux transports de personnes avec un maximum de 8 places assises, en plus du conducteur.
  • Elles peuvent être affectées aux transports de marchandises.

Attention : une fois ce permis obtenu, il n’est pas possible de conduire ou même de louer une voiture à embrayage. Pour pouvoir conduire un véhicule à embrayage, le détenteur du permis boîte automatique doit suivre une formation spécifique de 7 heures dans une auto-école labellisée « qualité des formations au sein des écoles de conduite », qui ne peut pas être effectuée moins de 3 mois après l'obtention du permis (arrêté du 16 juillet 2019).

Examen du permis à embrayage automatique

À l’instar d’un permis classique, tout candidat doit préalablement avoir obtenu son examen du Code de la route. L’examen pratique viendra vérifier qu’il sait faire face aux situations suivantes :

  • la maîtrise du véhicule en trafic nul ou faible, à vitesse lente ou modérée ;
  • un changement de direction, le franchissement d’une intersection et le bon choix de positionnement sur la chaussée ;
  • la conduite en agglomération et sur route dans des conditions de trafic normales ;
  • la connaissance et l’attitude adéquate face à des difficultés particulières.

Depuis le 1er janvier 2017, il est possible de passer le permis B sur boîte automatique après 13 heures de conduite au lieu des 20 heures obligatoires pour le permis B classique.

À noter : toutes les auto-écoles ne proposent pas la formation au permis BEA. Il est ainsi recommandé de demander conseil à un professionnel avant toute inscription.

Quel budget pour un permis BEA ?

Le prix d’un permis sur des véhicules à boîte automatique est sensiblement le même que pour le permis classique. Suite à la diminution du nombre d'heures de conduite obligatoires pour passer ce permis au 1er janvier 2017, son prix baisse légèrement. Il varie en fonction de la qualité de l’école de conduite choisie ainsi que du nombre d’heures de conduite nécessaires. Le budget moyen à prévoir peut être compris entre :

  • 800 et 1 200 € pour 13 à 25 heures de conduite suivies de la présentation à l’examen ;
  • 1 300 et 1 500 € pour 30 à 40 heures de conduite suivies de la présentation à l’examen.

Bon à savoir : certaines écoles facturent en supplément les heures de formation ainsi que le passage de l’examen du Code de la route.

Ces pros peuvent vous aider