Carburant

Sommaire

Nos véhicules modernes ont toujours besoin d'énergie pour avancer, même si la consommation moyenne des véhicules est en baisse depuis plusieurs années. Les carburants nous permettent de transformer l'énergie qu'ils contiennent en énergie motrice. Si l'essence et le diesel gardent une longueur d'avance, certains nouveaux venus comme l'électricité ou l'hydrogène veulent se tailler la part du lion. Tour d'horizon des carburants actuels ou futurs !

Bon à savoir : depuis le 12 octobre 2018, de nouveaux noms de carburants sont affichés dans les stations-service (directive 2014/94/UE du Parlement européen et du Conseil du 22 octobre 2014). L'essence est représentée par un cercle dans lequel est insérée la lettre « E » suivie du chiffre 5 pour le SP98 et le SP95, du chiffre 10 pour le SP95-E10 et 85 pour le super-éthanol. Le diesel est représenté par un carré dans lequel sont insérées la lettre « B » suivie des chiffres 7 ou 10 selon la proportion de biocarburant, ou les lettres « XTL » pour le diesel synthétique. Les carburants gazeux sont représentés par un losange dans lequel sont insérées les mentions « H2 » pour l'hydrogène, « CNG » pour le gaz naturel, « LPG » pour le gaz de pétrole liquéfié ou « LNG » pour le gaz naturel liquéfié.

Les carburants d'origine fossile

Production

L'essence, le gazole ou diesel, le GPL (gaz de pétrole liquéfié) ou GNV (gaz naturel pour véhicules) sont des carburants issus du raffinement du pétrole brut lors d'une distillation ou extraits des ressources naturelles.

Leur combustion avec l'oxygène de l'air dans le moteur, produisant un mélange inflammable sous contrainte de température et de pression, rejette du CO2 (dioxyde de carbone) dans l'atmosphère, ce qui contribue au phénomène de réchauffement climatique. De plus, le pétrole est une ressource naturelle épuisable.

Atouts de l'essence et du diesel

La plupart des véhicules vendus par les constructeurs automobile possèdent un moteur à explosion qui utilise une énergie « classique » : essence ou diesel.

Ces carburants présentent un fort pouvoir calorifique (réserve d'énergie) qui permettent de parcourir de longues distances avec un réservoir de faible taille.

En France, on a longtemps privilégié le diesel, carburant moins cher et qui permet de parcourir plus de kilomètres qu'un moteur essence, car sa consommation de carburant est plus faible.

À noter : aujourd'hui, l'utilisation des véhicules fonctionnant au diesel est remise en cause, compte tenu d'une pollution importante dont elle serait responsable.

L'électricité comme carburant

Aujourd'hui, la plupart des constructeurs proposent des véhicules hybrides ou électriques qui peuvent être rechargés sur une prise électrique domestique ou sur une borne de charge. À l'avenir, des véhicules électriques fonctionnant avec de l'hydrogène seront proposés.

Remarque : l'hydrogène et l'électricité ne sont pas disponibles à l'état naturel et doivent être produits à partir d'autres énergies (centrales à charbon, nucléaire, éolienne, solaire...).

Avec le développement de réseaux de bornes de recharge, on peut maintenant envisager d'utiliser un véhicule électrique pour les trajets domicile-travail.

À noter : le temps de recharge à domicile sur une prise électrique ou sur une borne de recharge peut varier entre 1 et 12 heures en fonction du courant délivré par l'installation électrique.

Cependant, les véhicules électriques présentent eux aussi leurs avantages comme leurs inconvénients :

  • Leur avantage indéniable reste l'absence de rejets polluants, qui garantit la mobilité en centre-ville et en cas de pic de pollution.
  • Si les véhicules électriques restent chers, ils sont aujourd'hui plus efficaces. Cependant, leur problème majeur reste la faible autonomie ainsi que l'encombrement et le poids des batteries.

Bon à savoir : le coût d'un « plein » est très avantageux par rapport aux carburants traditionnels, entre 1 et 5 € la recharge complète.

À noter : pour l'hydrogène, il n'existe actuellement que 2 pompes en France. Pour cette raison, aucun véhicule de série fonctionnant à l'hydrogène n'est proposé à la vente en France. 

Lire l'article

Les biocarburants

Un biocarburant ou agrocarburant est un carburant produit à partir de matériaux organiques non fossiles, provenant de la biomasse.

Produit à partir de végétaux qui contiennent beaucoup de sucre (betterave, canne à sucre) ou d'amidon (blé, maïs) par fermentation puis distillation, le bioéthanol E85 nécessite un véhicule à moteur essence adapté au fonctionnement avec de l'éthanol, les véhicules FlexFuel (de l'anglais flexible-fuel, c'est un système d'alimentation et carburation qui permet d'utiliser indifféremment essence, bioéthanol ou un mélange des deux).

Bon à savoir : afin de permettre à des véhicules fonctionnant avec du carburant essence sans plomb de rouler au superéthanol E85, des dispositifs de conversion existent sur le marché. Pour promouvoir ces véhicules dits « flexfuel » tout en garantissant une efficacité minimale et une installation sécurisée sur les véhicules, un arrêté du 30 novembre 2017 (modifié par un arrêté du 19 février 2021) prévoit une homologation de ces dispositifs.

Pour les véhicules roulant au GPL, GNV ou au bioéthanol, il s'agit de moteurs essence qui sont adaptés à ce fonctionnement.

L'adaptation du moteur peut être réalisée par des entreprises spécialisées qui installent un kit d'adaptation, ou alors certains constructeurs proposent des véhicules neufs déjà équipés, mais l'offre reste minime alors que ces véhicules émettent moins de rejets polluants que les véhicules à motorisation classique.

Exemple : l'essence sans plomb 95-E10 intègre 10 % de biocarburant.

Bon à savoir : la plupart des véhicules essence produits depuis l'année 2000 sont compatibles avec ce carburant. On peut vérifier la compatibilité de son véhicule dans des listes éditées par les constructeurs automobiles.

Comme pour les véhicules électriques avec les stations de charge, le problème pour un véhicule fonctionnant au GPL ou GNV reste de trouver une station pour faire le plein

Remarque : il existe aujourd'hui des applications mobiles pour trouver des stations et visualiser le prix de vente en ligne.

Entretien des différents carburants

Diesel

Les constructeurs ainsi que les normes anti-pollution ont considérablement fait évoluer les moteurs diesel qui deviennent très complexes au niveau du traitement des gaz d'échappement.

Ces moteurs très poussés technologiquement exigent une huile de vidange de synthèse au prix élevé. Il est fortement recommandé de bien respecter les intervalles d'entretien préconisé par le constructeur.

Lire l'article

Essence

De par leur conception simple, les moteurs à essence nécessitent peu d'entretien hormis les bougies d'allumage qu'il convient de remplacer à intervalles réguliers (tous les 60 000 km en moyenne).

Lire l'article

GPL / GNV

Les installations au gaz doivent être révisées par des réparateurs spécialistes de ces systèmes. Il est conseillé de faire fonctionner son moteur à l'essence de temps en temps pour entretenir les composants du système d'alimentation.

Lire l'article

Électrique

Les véhicules tout électrique nécessitent peu d'entretien, les composants électriques étant majoritairement sans entretien. En revanche, les véhicules hybrides (moteur thermique combiné à un moteur électrique) ne s'exonèrent pas de l'entretien classique du moteur thermique essence ou diesel associé au moteur électrique.

Lire l'article

Fourchettes de prix des différents carburants

Le prix des carburants essence et diesel est fortement lié au prix du pétrole brut et donc à ses variations en fonction de l'offre et de la demande.

À titre indicatif fin 2018 :

  • Essence sans plomb 95 ou 98 (E5) : entre 1,50 et 1,65 €/L ;
  • Diesel (B7, B10 ou XTL) : entre 1,40 et 1,60 €/L ;
  • GPL (LPG) : entre 0,70 et 0,99 €/L ;
  • E85 éthanol : entre 0,59 et 0,95 €/L

Bon à savoir : le site internet prix-carburants.gouv.fr permet de comparer les prix de vente au détail des carburants pratiqués dans les stations-services, par communes, par départements, ou sur un territoire donné. Notez que depuis le 7 décembre 2020 et dans toute l’Union européenne, les stations-service peuvent afficher les prix des carburants en €/100 km, en plus de l’affichage existant en €/L, afin de permettre une meilleure comparaison des prix des carburants (règlement d’exécution 2018/732). 

À noter : une indemnité carburant de 100 € par personne est versée aux travailleurs qui utilisent leur véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail. Les personnes éligibles doivent être établies en France, avoir au moins 16 ans au 31 décembre 2021 et un revenu fiscal de référence par part inférieur à 14 700 € pour leur déclaration de revenus 2021. Pour bénéficier de cette indemnité, le salarié doit en faire la demande sur le site impots.gouv.fr avant fin mars 2023.

Ces pros peuvent vous aider