Dossier du permis de conduire

Sommaire

Constituer son dossier de permis de conduire est une opération minutieuse, qu'il ne faut pas prendre à la légère. Un simple oubli ou une mauvaise information et ce dernier ne sera pas validé par votre préfecture. Afin de vous faciliter les démarches administratives, les auto-écoles se chargent de les réaliser et de les transmettre pour vous. Faire une démarche de dossier de permis de conduire est un acte gratuit qui vous assure une date de passage à l'examen du permis de conduire.

Inscription à l'examen et composition du dossier de permis de conduire

Avant de passer l’examen du permis, il faut effectuer quelques démarches administratives afin de pouvoir s’inscrire et bénéficier d’un enseignement. Cela peut se faire par le biais d’une auto-école ou en candidat libre.

Modalités d’inscription

En candidat libre : pour pouvoir s’inscrire et constituer son dossier d’inscription, il faut se rendre au préalable dans la préfecture de sa ville, afin d'en faire la demande. Vous pouvez le faire par vous-même ou envoyer une tierce personne faire la démarche. Certains sites internet proposent également une inscription par correspondance.

Par le biais d'une auto-école : le centre agréé s’occupe de toutes les démarches une fois le contrat signé. Pour ce faire, il vous demandera des documents personnels. Il est un intermédiaire et vous évite de devoir vous rendre en préfecture.

Bon à savoir : sur la carte officielle des auto-écoles proposée par la Sécurité routière, vous pouvez consulter les auto-écoles disponibles en France (auto-écoles traditionnelles, associatives ou en ligne). Pour affiner votre recherche, filtrez les résultats en fonction de votre adresse, de la catégorie de permis de conduire visée, du type d’auto-école ou encore du mode de financement.

Depuis le 2 mars 2020, il est possible pour les candidats aux permis de conduire A1, A2, B et B1 de réserver nominativement leur place à l’examen pratique en ligne sur la plateforme RdvPermis.

Bon à savoir : cette expérimentation ne concernait d’abord que les départements de l'Aude, du Gard, du Gers, de la Haute-Garonne et de l'Hérault (arrêté du 13 février 2020). Elle a été progressivement étendue à l'ensemble du territoire national. Depuis le 1er mars 2023, tout candidat a la possibilité de s'inscrire via la plateforme RdvPermis.

Composition du dossier du permis de conduire

Une inscription au permis de conduire doit se faire dans les règles de l’art, qu’elle passe par un centre agréé ou se fasse directement en préfecture.

Chaque dossier doit être complet et posséder des informations exactes. Il doit comporter les éléments suivants :

  • un formulaire d’inscription : le dossier O2, qui doit être dûment rempli et signé par le candidat ou par ses parents s’il est mineur ;
  • une pièce d’identité ;
  • deux photographies d’identité ;
  • deux enveloppes affranchies comportant votre adresse ;
  • la copie du certificat de participation à la journée de la défense et de la citoyenneté si l’élève a entre 16 et 25 ans ;
  • une attestation de sécurité routière ;
  • un livret d’apprentissage.

En cas de situation particulière (perte du permis de conduire ou suspension), certaines pièces peuvent être demandées :

  • un examen médical ;
  • une copie de votre ancien permis de conduire ;
  • une copie de la décision de suspension administrative ou judiciaire ;
  • une copie de l’injonction de restitution du permis.

Tarif et forfaits d’un dossier de permis de conduire.

Prix du dossier de permis de conduire

La loi dispose que l’inscription et le passage du permis de conduire sont gratuits. Néanmoins, pour obtenir le fameux papier rose ou un duplicata, selon la région, une taxe peut-être demandée. Elle s’élève à 25 € à Mayotte et à 35 € en Corse. Pour le reste, seuls l’enseignement et l’apprentissage sont payants.

En candidat libre, il faut louer une voiture à double commande pour pouvoir prétendre au passage de l’examen final : 20 heures d’apprentissage sont obligatoires. L'élève conducteur doit constamment être accompagné d'un tuteur titulaire du permis de conduire depuis au moins 5 ans sans interruption correspondant au véhicule utilisé durant l'apprentissage ou étant titulaire d'une autorisation d'enseigner la conduite et la sécurité routière en cours de validité.

À noter : depuis l'arrêté du 28 juillet 2017, publié au Journal officiel du 11 août 2017, l'accompagnateur n'est plus obligé d'être formé à l'utilisation du dispositif de double commande.

Par le biais d'une auto-école, l’enseignant réalisera une évaluation préalable avant d'indiquer un tarif. Vous pourrez avoir besoin de plus de 20 heures de formation !

Bon à savoir : le coût oscille généralement entre 1 000 et 1 200 €.

Forfaits et facilités de paiement

Le permis de conduire est dans certaines régions un élément obligatoire pour trouver un emploi. Partant de ce constat, le gouvernement français a mis en place quelques facilités de paiement pour aider les jeunes actifs à s’insérer sur le marché du travail :

  • Le permis à 1 € n’est pas une aide, mais un crédit échelonné sur plusieurs mois, dont les intérêts sont payés par l’État. Depuis le 1er janvier 2020, ce dispositif n'est accessible qu'aux écoles de conduite et aux associations disposant du label « qualité des formations au sein des écoles de conduite » (décret n° 2019-1194 du 19 novembre 2019). 
  • La bourse au permis délivrée par les Régions prend en charge une partie de la formation contre des heures de travail d’intérêt collectif.
  • Depuis le 1er janvier 2019, les salariés de moins de 18 ans en cours de contrat d'apprentissage peuvent bénéficier d'une aide de 500 € afin de financer leur permis de conduire de catégorie B, et ce quel que soit le montant des frais engagés. Ils doivent pour cela être engagés dans la préparation des épreuves du permis de conduire, et adresser un dossier de demande à leur centre de formation d'apprentis (CFA) (décret n° 2019-1 du 3 janvier 2019).

Bon à savoir : les auto-écoles mettent en place des forfaits en partant du minimum. Si vous êtes motivé et à l’écoute, votre enseignant vous proposera un forfait de 20 h. En cas de difficultés, quelques heures vous seront facturées en plus avec votre accord avant de vous présenter à l’examen. En cas d’échec, il faudra payer un nouveau forfait de quelques heures, afin de vous perfectionner.

À noter : afin de faire baisser le coût des heures d'apprentissage, dans le cadre de la réforme du permis de conduire, il est possible de réaliser 10 heures de formation sur simulateur de conduite (contre 5 heures auparavant) sur les 20 heures minimales obligatoires de formation à la conduite, depuis le 22 juillet 2019.

Ces pros peuvent vous aider