Examen du permis de conduire

Sommaire

Comment se déroule l'examen du permis de conduire ?

Quel que soit le type de permis souhaité, les candidats sont soumis à l'examen du permis de conduire.

Inscription à l'examen du permis de conduire

Comment s'inscrire à l'examen du permis de conduire ? Quelles sont les conditions d'inscription et que doit contenir le dossier d'inscription ?

Comment s'inscrire ?

L'auto-école peut se charger de l'inscription pour le candidat. Si ce n'est pas le cas ou pour les candidats libres, il est nécessaire de faire une demande d'inscription en ligne sur le site de l'ANTS (Agence nationale des titres sécurisés).

Notez qu'en application de l'article L. 213-2 du Code de la route, la présentation du candidat aux épreuves du permis de conduire ne donne lieu à l'application d'aucuns frais. Les auto-écoles qui ne respectent pas cette interdiction sont passibles d'une amende (article L. 213-2-1 du Code de la route).

Néanmoins, depuis le 2 mars 2020, il est possible pour les candidats aux permis de conduire A1, A2, B et B1 de réserver nominativement leur place à l’examen pratique en ligne sur la plateforme RdvPermis.

Bon à savoir : cette expérimentation ne concernait d’abord que les départements de l'Aude, du Gard, du Gers, de la Haute-Garonne et de l'Hérault (arrêté du 13 février 2020). Elle a été progressivement étendue à l'ensemble du territoire national. Depuis le 1er mars 2023, tout candidat a la possibilité de s'inscrire via la plateforme RdvPermis.

Il est aussi possible de passer l'épreuve du code en candidat libre auprès des centres agréés de La Poste, de la société SGS, de Pearson Vue, de Bureau Veritas et de Dekra en s'inscrivant directement en ligne sur lecode.laposte.fr, objectifcode.com, pointcode.fr, codengo.fr et le-code-dekra.fr.

Bon à savoir : la loi Macron qualifie l'accès au permis de conduire comme un service universel. Elle précise donc que tout candidat qui dépose une demande de permis de conduire se voit proposer une place d'examen, sous réserve d'avoir atteint le niveau requis.

Le passage de l'examen du code est soumis au paiement d'une redevance de 30 €.

Conditions d'inscription

Les conditions d'inscription varient en fonction du type de permis de conduire.

Type de permis de conduire Conditions d'inscription
Permis AM
  • 14 ans minimum ;
  • titulaire de l'attestation de sécurité routière ;
  • examen médical si le candidat présente certains handicaps.
Permis A1
  • 16 ans minimum ;
  • titulaire de l'attestation de sécurité routière ;
  • examen médical si le candidat présente certains handicaps.
Permis A2
  • 18 ans minimum (17 ans pour l'examen du code) ;
  • titulaire de l'attestation de sécurité routière (si pas en possession d'un autre permis) ;
  • examen médical si le candidat présente certains handicaps.
Permis A
  • 24 ans minimum ou titulaire du permis A2 depuis 2 ans ;
  • titulaire de l'attestation de sécurité routière (si pas en possession d'un autre permis) ;
  • examen médical si le candidat présente certains handicaps.
Permis B1
  • 16 ans minimum ;
  • titulaire de l'attestation de sécurité routière (si pas en possession d'un autre permis) ;
  • examen médical si le candidat présente certains handicaps.
Permis B
  • 17 ans minimum (ou 15 ans en cas de préparation du permis B dans le cadre de la conduite accompagnée) ;
  • titulaire de l'attestation de sécurité routière (si pas en possession d'un autre permis) ;
  • examen médical si le candidat présente certains handicaps.

Bon à savoir : depuis le 22 juillet 2019, les jeunes en conduite accompagnée peuvent se présenter à l'épreuve du permis de conduire dès 17 ans au lieu de 17 ans et demi. Ils doivent toutefois attendre d'avoir 18 ans pour conduire seuls (arrêté du 16 juillet 2019).

Permis C1
  • 18 ans minimum ;
  • titulaire du permis B ;
  • examen médical auprès de la commission départementale médicale.
Permis C
  • 21 ans minimum ;
  • titulaire du permis B ;
  • examen médical auprès de la commission départementale médicale.
Permis D1
Permis D
  • 24 ans minimum, mais l'âge est abaissé, dans le cadre d'une formation longue, à 21 ans, voire 20 ans pour des voyages sur le territoire national, et 18 ans pour des véhicules conduits sur le territoire national sans passager ou lorsque le conducteur exécute des services réguliers dont le parcours de ligne ne dépasse pas 50 kilomètres (article R. 3314-4 du Code des transports modifié par le décret n° 2021-542 du 30 avril 2021) ;
  • titulaire du permis B ;
  • examen médical auprès de la commission départementale médicale.
Permis BE
  • 18 ans minimum ;
  • titulaire du permis B ;
  • examen médical auprès de la commission départementale médicale.
Permis C1E
  • 18 ans minimum ;
  • titulaire du permis C1 ;
  • examen médical auprès de la commission départementale médicale.
Permis CE
  • 21 ans minimum ;
  • titulaire du permis C ;
  • examen médical auprès de la commission départementale médicale.
Permis D1E
  • 21 ans minimum, mais l'âge est abaissé, dans le cadre d'une formation longue, à 18 ans lorsque la conduite a lieu sur le territoire national (article R. 3314-4 du Code des transports modifié par le décret n° 2021-542 du 30 avril 2021) ;
  • titulaire du permis D1 ;
  • examen médical auprès de la commission départementale médicale.
Permis DE
  • 24 ans minimum, mais l'âge est abaissé, dans le cadre d'une formation longue, à 21 ans, voire 20 ans pour des voyages sur le territoire national, et 18 ans pour des véhicules conduits sur le territoire national sans passager ou lorsque le conducteur exécute des services réguliers dont le parcours de ligne ne dépasse pas 50 kilomètres (article R. 3314-4 du Code des transports modifié par le décret n° 2021-542 du 30 avril 2021) ;
  • titulaire du permis D ;
  • examen médical auprès de la commission départementale médicale.

Bon à savoir : sur la carte officielle des auto-écoles proposée par la Sécurité routière, vous pouvez consulter les auto-écoles disponibles en France (auto-écoles traditionnelles, associatives ou en ligne). Pour affiner votre recherche, filtrez les résultats en fonction de votre adresse, de la catégorie de permis de conduire visée, du type d’auto-école ou encore du mode de financement.

Dossier d'inscription

Le dossier d'inscription à l'examen du permis de conduire doit contenir :

  • un justificatif d'identité ;
  • une photo numérique d'identité ;
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • pour les candidats âgés de 17 à 25 ans : photocopie du certificat de participation à la journée de défense et de citoyenneté (ou de l'attestation provisoire en instance de convocation ou de l'attestation individuelle d'exemption) ;
  • pour les candidats nés à compter du 1er janvier 1988 qui ne sont titulaires d'aucun permis de conduire : attestation de sécurité routière (BSR ou attestation de suivi de la formation pratique du BSR, accompagnée de l'attestation scolaire de sécurité routière de premier ou de second niveau, ou de l'attestation de sécurité routière) ;
  • pour les étrangers : un titre de séjour ou, en cas de dispense, une preuve de présence en France depuis au moins 6 mois.

À noter : les candidats qui ne sont pas en mesure de présenter l'attestation de sécurité routière de premier ou de second niveau, ou l'attestation de sécurité routière, peuvent fournir une déclaration sur l'honneur selon le modèle fixé par l'arrêté du 30 janvier 2018.

Bon à savoir : il est possible d'utiliser sous certaines conditions son compte personnel de formation (CPF) pour financer son permis de conduire. La formation doit combiner épreuve théorique du Code de la route et épreuve pratique du permis de conduire pour les véhicules des catégories B, C1, C, D1, D, C1E, CE, D1E et DE. La formation doit être dispensée par un organisme spécialisé dans « l'enseignement de la conduite à titre onéreux et la sensibilisation à la sécurité routière » disposant d'un agrément préfectoral. Le candidat doit remettre à l'auto-école une attestation sur l'honneur indiquant que l'obtention du permis contribue à la réalisation d'un projet professionnel ou à favoriser la sécurisation de son parcours professionnel, et qu'il ne fait pas l'objet d'une suspension ou d'une interdiction de permis de conduire.

Épreuves de l'examen du permis

L'examen du permis de conduire comprend 2 épreuves :

  • l'épreuve théorique générale : code permis de conduire ;
  • l'épreuve pratique accessible après réussite à l'épreuve théorique générale. Cette épreuve comprend 2 épreuves différentes pour les permis moto et poids lourds :
    • épreuve hors circulation (plateau) ;
    • épreuve en circulation.

À noter : depuis le 1er janvier 2018, les auto-écoles doivent former leurs élèves aux gestes de premiers secours. Le jour de l'examen, le candidat devra valider ses connaissances à ce sujet.

Lire l'article

Examen du permis de conduire : résultats

À l'issue de l'épreuve pratique du permis de conduire, l'inspecteur ne donne pas ses résultats au candidat. Le candidat peut ensuite consulter ses résultats 48 h après sur le site www.securite-routiere.gouv.fr.

Pour accéder à ses résultats il doit indiquer :

  • son numéro de dossier (à demander à l'auto-école) ;
  • sa date de naissance ;
  • la catégorie de permis qu'il a passé.

En cas de réussite, la mention « favorable » est indiquée en bas du certificat d'examen du permis de conduire (CEPC). Il peut alors le télécharger ou le récupérer auprès de son auto-école. Ce certificat lui permet de conduire pendant 4 mois en attendant la délivrance du permis de conduire.

Bon à savoir : depuis le 4 décembre 2018, les nouveaux titulaires du permis de conduire doivent signer « la charte du conducteur responsable » avant d'obtenir leur CEPC.

En cas d'échec, la mention « insuffisant » est indiquée en bas du bilan de compétences. Les raisons de l'échec ainsi que les pistes d'amélioration sont précisées.

Ces pros peuvent vous aider