5 principes à suivre pour conduire une voiture au Canada

Sommaire

À vous les grands espaces canadiens ! Pour circuler, la voiture (plutôt appelée « char » ou « auto » par les Québécois) est le moyen de transport privilégié outre-Atlantique.

Voici 5 conseils qui vous aideront à bien circuler au Canada (et notamment au Québec).

Bon à savoir : le permis de conduire français permet de conduire au Canada sur une courte durée (de 3 à 6 mois selon les provinces). En cas de doute sur les règles applicables en matière de permis pour conduire à l'étranger, vous pouvez consulter le site de la Sécurité routière pour connaître l'ensemble des règles, pays par pays.

Limitations de vitesse au Canada

Les limites de vitesse au Canada sont variables, selon les 10 provinces, et à l’intérieur même de ces provinces.

  • Généralement, la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h en ville et 100 km/h hors ville (90 km/h au Québec).
  • Toutefois, il existe de nombreuses modulations, alors mieux vaut être attentif aux panneaux de signalisation.

Bon à savoir : malgré une limite officielle de 100 km/h sur l’autoroute dans certaines provinces, une règle tacite tolère une vitesse de 120 km/h. Par ailleurs, la limite est de 110 km en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, dans la Saskatchewan, dans l’Alberta et dans le Manitoba.

Feux de signalisation

3 différences importantes sont à noter :

  • Tout d'abord, ils sont situés après le carrefour. Ne traversez pas pour autant quand c'est rouge.
  • Sachez que vous pouvez tourner à droite au feu rouge et ce, à condition de marquer un arrêt, de laisser passer les automobilistes et piétons prioritaires et qu'aucun panneau ne vous indique le contraire. Il existe néanmoins deux exceptions à cette règle :
    • sur l'île de Montréal ;
    • en présence d’un panneau d’interdiction.
  • Il y a deux types de feu vert :
    • Le feu vert fixe est à interpréter comme en France.
    • le feu vert clignotant vous indique que votre voie est la seule à être au vert et que vous pouvez donc tourner à gauche sans problème (la voie d’en face étant encore au rouge).

À noter : les Canadiens francophones parlent plutôt de « lumières » que de « feux ».

Protection des bus scolaires

Faites preuve d’un respect absolu des bus scolaires :

  • Quand ils allument leurs feux clignotants, vous ne pouvez ni les doubler, ni les croiser.
  • Vous devez donc vous arrêter et attendre que le bus éteigne ses feux et reparte.
  • Attention, ne pas respecter cette règle correspond à une grave infraction et est très mal vu.

Règles de priorité au Canada

Aux intersections, il n'y a pas de priorité à droite mais généralement des panneaux stop aux intersections. C'est le véhicule arrivé en premier sur le croisement qui a la priorité, et ainsi de suite.

Aux croisements, des flèches noires sur un rond vert et un fond blanc vous indiquent quelle(s) direction(s) vous devez emprunter.

Ce qu’il faut savoir sur la circulation au Canada

Avant d’entamer votre tour des parcs nationaux ou d’arpenter les villes, il faut savoir que :

  • Au Canada, l’état des routes n’est pas aussi bon qu’en Europe occidentale :
    • la faute notamment à des températures rigoureuses qui malmènent la chaussée, et à un entretien rendu plus difficile par les grandes distances ;
    • attendez-vous donc à trouver un grand nombre de nids-de-poule et déformations de la chaussée, qui pourront éventuellement rallonger votre temps de trajet.
  • En revanche, l’essence est moins chère qu’en Europe.

Si vous conduisez au Canada :

Ces pros peuvent vous aider