Conduite de nuit : adoptez les bons réflexes

Sommaire

La conduite de nuit ne représente que 10 % de la circulation, cependant c’est à ce moment-là que se produisent le plus d’accidents. Voici quelques conseils pour rouler plus prudemment et donc éviter les accidents, qui mettraient en jeu votre vie et votre permis.

1. Avant de partir

Si vous devez effectuer un trajet en voiture de nuit, pour partir en vacances par exemple, commencez tout d’abord par vérifier votre voiture :

  • Faites régler vos feux afin qu’ils n’éblouissent pas les conducteurs que vous croiserez.
  • Vérifiez que tous vos feux fonctionnent correctement, y compris les feux de brouillard.
  • Nettoyez votre pare-brise, les vitres latérales et arrière, et les rétroviseurs.

Faites également en sorte d’être le plus en forme possible :

  • Dormez au moins 5 h avant de partir afin d’être bien reposé.
  • Ne partez pas immédiatement après une journée de travail. Prendre le temps de souffler vous permettra d’être plus vigilant lors de la conduite.
  • Ne faites pas de repas lourd et copieux avant le départ, car la digestion provoque une certaine somnolence.
  • Préparez attentivement votre trajet, pour ne pas avoir à chercher votre chemin en conduisant.
  • Ne consommez pas d’alcool ni de médicaments contre-indiqués pour la conduite : pensez à vérifier qu’ils ne portent pas le symbole d’une voiture dans un panneau triangulaire.

2. Pendant la conduite de nuit

Une fois le trajet commencé, pensez à :

  • Adapter votre vitesse : il est recommandé de conduire de nuit à 70 km/h, car les feux de croisement n’éclairent qu’à 50 m, ce qui réduit considérablement la visibilité.
  • Vous arrêter toutes les deux heures, voire plus souvent si nécessaire : dès les premiers symptômes de fatigue (irritabilité, besoin de bouger, picotements dans les yeux, crispation du cou et des épaules…), arrêtez-vous le plus rapidement possible pour vous reposer.
  • Garder une bouteille d’eau à portée de main, pour pouvoir vous hydrater régulièrement.
  • Prévoir une paire de lunettes de soleil : elles vous seront utiles au lever du soleil, lorsque le pare-soleil ne sera d’aucune aide.

Ne vous fixez pas une heure d’arrivée : il est bien plus important d’arriver en vie que d’arriver à l’heure. Prenez votre temps pour ne pas prendre de risques inutiles.

Important : n’oubliez jamais que vous n’êtes pas seul sur la route, quelle que soit l’heure. La vie de nombreuses personnes est en jeu, et pas uniquement la vôtre.

Bon à savoir : un arrêté du 14 janvier 2020 prévoit la mise en œuvre sur les routes et les autoroutes de dispositifs d'alerte sonore (DAS) permanents (alertant les usagers qu'ils se déportent de manière non-intentionnelle de leur voie de circulation pour prévenir des effets de la somnolence et de l'hypovigilance des usagers) ou temporaires (bandes de prévention chantiers amovibles pour attirer l'attention des usagers de la route sur la présence de chantiers et ainsi de prévenir le risque d'intrusion et de collision).

Ces pros peuvent vous aider